Eratarn.com » Fiscalité » Défiscalisation immobilière 2018 : les dispositifs en vigueur

Défiscalisation immobilière 2018 : les dispositifs en vigueur

Pour favoriser l’investissement immobilier locatif, le gouvernement a adopté différents textes de lois proposant aux contribuables des avantages fiscaux incitatifs. Les particuliers peuvent donc investir dans la pierre et profiter en contrepartie de réductions sur leur imposition.

Défiscalisation dans le neuf

Différents dispositifs donnent la possibilité de défiscaliser en investissant dans le marché immobilier neuf. Ces mesures permettent aux contribuables de réduire jusqu’à 10 000€ par an la note à régler au trésor public, et même jusqu’à 18 000€ dans le cadre d’investissements locatif dans les DOM-TOM.

Parmi les mesures adoptées, on distingue :

  • La Loi Pinel : elle concerne l’immobilier neuf et succède au dispositif Duflot. Elle offre à l’investisseur 12, 18 ou 21% de réduction d’impôts sur la valeur du bien, dans la limite de 300 000€. Ce pourcentage est calculé en proportion de la durée de mise en location qui peut être de 6, 9 ou 12 ans.
  • La Loi Pinel Outre-Mer : la loi Pinel permet de défiscaliser en investissant dans les DOM TOM. Elle offre 23, 29 ou 32% de rabais fiscal sur le montant du bien acheté. L’avantage d’investir en Outre-Mer est de pouvoir profiter des niches fiscales augmentées à 18 000€.
  • La Loi Censi-Bouvard : il s’agit dans ce cas d’investir dans une résidence de services neuve pour profiter de 11% de réduction d’impôt pour un bien plafonné à 300 000€. Ce dispositif ouvre également droit à la récupération de la TVA.
  • La Loi Girardin : elle s’applique pour l’investissement locatif dans des programmes neufs en Outre-Mer et s’affranchit ainsi des limites imposées à 10 000€ pour les niches fiscales.

Défiscalisation dans l’ancien

D’autres lois sont entrées en vigueur pour permettre de réhabiliter les logements anciens et de mettre ainsi en valeur le patrimoine culturel et historique de nos centres-villes.

    • La Loi Malraux : elle consiste à investir dans des logements anciens et à les réhabiliter entièrement, en proposant aux contribuables un abattement fiscal de 22% ou 30% du montant des travaux. Les biens visés doivent être situés dans une Zone de Protection du patrimoine Architectural Urbain et Paysager (ZPPAUP).
    • La loi Pinel Ancien : elle permet de profiter des avantages de la loi Pinel classique en remettant entièrement à neuf un logement ancien selon certaines modalités spécifiques. Le logement ciblé doit déroger à des critères de salubrité minimale requise.

Toutes ces mesures permettent de profiter d’avantages fiscaux intéressants mais nécessitent tout de même une étude préalable attentive pour bien calculer la rentabilité de votre investissement.

Vous en voulez toujours plus, alors voici d'autres articles :